Non classifié(e)

Caoutchouc 100% recyclé

Pour commencer, la vulcanisation est le processus par lequel le soufre, ajouté sous forme d’additif, forme des liaisons avec les carbones de la structure du caoutchouc.

L’explication la plus simple de la dévulcanisation, comme son nom l’indique, est le processus inverse de la vulcanisation, c’est-à-dire que les liaisons formées entre le soufre et les carbones sont brisées, mais sans rompre les liaisons carbone-carbone de la chaîne. S’il était brisé, cela provoquerait sa dégradation. 

De plus, il s’agit d’un processus thermomécanique, aucun additif chimique n’est ajouté, comme c’est le cas lors de la vulcanisation. 

Le caoutchouc retrouve son état vierge. Le grand avantage de ce système est qu’il réactive tous les types de caoutchoucs en les rendant susceptibles d’une nouvelle vulcanisation. 

Cela donne du poids à l’idée de recyclage et de réutilisation de nos produits en caoutchouc. 

Entrons dans le détail. 

Il existe 3 grands types de recyclage du caoutchouc : la récupération, la réduction de la taille (copeaux et granulés) et la dévulcanisation. Dans les deux premières options, les déchets de caoutchouc sont granulés, c’est-à-dire transformés en petits morceaux pour libérer et faciliter l’élimination de tout métal ou tissu qu’ils pourraient contenir. Le résultat final est une fine feuille de papier, qui s’enroule sur elle-même, de l’épaisseur d’une dalle.

Parlons maintenant de la dévulcanisation et des raisons pour lesquelles elle constitue un moyen plus efficace de recycler.

Quel est le véritable avantage ?

Le caoutchouc dévulcanisé est un composé de caoutchouc 100% recyclé. 

La dévulcanisation se fait uniquement par un procédé thermo-mécanique. Aucun produit chimique n’est utilisé dans le processus et l’intégrité de la formulation originale du caoutchouc recyclé est donc préservée. 

La conversion est efficace à plus de 99 % et ne produit aucun sous-produit résiduel.

Il offre des rendements nettement supérieurs à ceux des charges de granulés de caoutchouc, du caoutchouc micronisé ou d’autres composés. 

Les tests confirment que jusqu’à 90 % du matériau vierge peut être remplacé. Le caoutchouc dévulcanisé peut être mélangé avec du caoutchouc naturel ou d’autres types de polymères (SBR, EPDM, TPV, etc.) pour la production de nouveaux composés sans générer une diminution significative des propriétés mécaniques et physiques.

Conclusion, le caoutchouc dévulcanisé peut répéter tout le processus d’incorporation dans la production (cuisson) et de dévulcanisation ultérieure de ses résidus, encore et encore.

La durabilité environnementale signifie satisfaire les besoins des générations actuelles, mais sans affecter la capacité des générations futures, et en termes opérationnels, promouvoir le progrès économique et social tout en respectant les écosystèmes naturels et la qualité de l’environnement. 

Chez Bandex, nous voulons faire notre part, c’est pourquoi nous encourageons un engagement commun envers la société et l’environnement. 

La durabilité n’est pas seulement un défi environnemental, mais aussi un défi social. Nous recyclons, réutilisons et apportons une valeur ajoutée tout en respectant l’environnement et en créant une opportunité commerciale pour tous ceux qui souhaitent recycler leurs déchets et leur redonner une vie utile.

C’est pourquoi la dévulcanisation de nos élastiques fait partie de notre « être » en tant qu’entreprise. 

Notre partenaire et client pour le recyclage du caoutchouc est Plymouth, une entreprise française dédiée à ce processus. C’est depuis 1930 que Plymouth s’établit dans spécialisation des fils élastiques, puis dans les années 50, lorsque la base industrielle du caoutchouc se déploie, donne naissance à une importante gamme de produits et de services.

Si vous souhaitez recevoir plus d’informations et rejoindre nos initiatives. Écrivez-nous.